Oïkos écoconstruction
Informer, Former, Éduquer à l'Éco-construction / Éco-rénovation
Article écrit par Audrey Orcel, le 17 février 2016

Les laits de chaux

Les laits de chaux regroupent quatre types de peintures plus ou moins épaisses et couvrantes en fonction de leur formulation.On les nomment : chaulage, badigeon, eau forte et patine. Leur base d’ingrédient est la même, seule leur proportion de chaux contenue varie. Elles sont ainsi employées pour des usages décoratifs différents.

Quelques informations sur les produits utilisés :

On utilise en général pour les laits de chaux de la chaux aérienne CL 90, qui plus pure donc plus blanche ne ternit pas l’aspect de la peinture contrairement à la chaux hydraulique. Il est possible d’utiliser de la chaux hydraulique, car plus résistante à l’érosion, mais celle-ci séchant rapidement ne permet pas la conservation de la peinture, et doit s’appliquer rapidement.

Le rôle du sel d’alun ou également nommé alun de potasse est ajouté dans la composition des laits de chaux afin d’assurer une bonne tenue de le teinte de la peinture dans le temps. C’est un fixateur. Pour chacun des laits de chaux on ajoute un à deux poignées pour 10 l de lait.

Il possible également de diluer au préalable les pigments avec un peu de savon et liquide vaisselle. La savon est un agent mouillant il permet de diluer et de déliter plus facile l’amalgame des pigments et évite ainsi les fusées (trainées de pigments à l’application de la peinture).

——————————————-

Le chaulage :

Le plus épais est le chaulage, c’est le plus couvrant des laits de chaux. On l’utilise en général pour boucher les micro-fissures, assainir un mur de part les qualités antibactériennes de la chaux, ou pour blanchir un support.

Formulation : 1 volume de chaux pour 1 volume d’eau + sel d’alun

Si pigmentation * : utiliser 5 % d’oxyde ou 10% de terre ou ocre en pourcentage du poids de la chaux

*: pigmentation à saturation

La badigeon :

Le plus répandu en décoration pour la mise en couleur douce et pastelle des enduits. Cette peinture est relativement résistante et support bien les intempéries, elle s’emploie en intérieur comme en extérieur.

Formulation : 1 volume de chaux pour 2 à 3 volumes d’eau + sel d’alun

Si pigmentation * : utiliser 15 % d’oxyde ou 25% de terre ou ocre en pourcentage du poids de la chaux

*: pigmentation à saturation

L’eau-forte :

Moins couvrante que le badigeon, car plus diluée, elle permet néanmoins d’incorporer une plus grande quantité de pigments, ce qui permet d’appliquer des teintes plus fortes.

Formulation : 1 volume de chaux pour 6 à 7 volumes d’eau + sel d’alun

Si pigmentation * : utiliser 35 % d’oxyde ou 65% de terre ou ocre en pourcentage du poids de la chaux

*: pigmentation à saturation

La patine : La plus diluée, donc la plus transparente, on l’utilise pour homogénéiser un support qui serait trop nuancé ( lait de chaux trop vif ou trop terne, changement de sable lors de l’enduisage…). Elle permet de donner un aspect vieillis à un support neuf.

Formulation : 1 volume de chaux pour 15 à 20 volumes d’eau + sel d’alun

Si pigmentation * : utiliser 45 % d’oxyde ou 85% de terre ou ocre en pourcentage du poids de la chaux

*: pigmentation à saturation

——————————————————

Les laits de chaux s’appliquent en général en deux couches, avec un brosse à badigeon (poils non synthétiques).

Pour la préparation d’un lait afin d’éviter les grumeaux, le mieux est de verser en pluie la chaux pesée dans le volume d’eau correspondant. Laisser la chaux absorber l’eau, puis remuer ensuite au fouet ou avec un morceau de bois.

 

Source : enduits chaux et leur décor mode d’emploi- Monique Cerro

 


Oikos

Former

Informer

Éduquer