Oïkos écoconstruction
Informer, Former, Éduquer à l'Éco-construction / Éco-rénovation
Article écrit par Audrey Orcel, le 17 février 2016

La peinture maison : Pourquoi,comment ?

LES PEINTURES NATURELLES, POURQUOI ?

 

Fabriquer sa propre peinture écologique n’est pas une nouvelle tendance. Cette pratique existe depuis la nuit des temps. Nous avons simplement oublié ces dernières années par l’achat de peinture prête à l’usage, les avantages que comportait la fabrication et la pose de peintures naturelles , en voici quelque exemple :

Bon pour la santé du bâtis : La peinture est perméable à la vapeur d’eau, elle contribue au fait d’un bon assainissement de l’atmosphère d’une pièce et de la bonne circulation de la vapeur d’eau à travers les parois. Elle permet de limiter les problèmes d’humidité, elle est perspirante.

De plus l’usage de chaux dans certaines recettes comme les laits de chaux font profiter aux parois d’une protection anti-bactérienne grâce au caractère alcalin de la chaux.

Bon pour la santé du l’habitant :

Nous passons en moyenne les trois quatre de notre journée en intérieur. Aussi nous sommes exposés au quotidien aux produits qui peuvent potentiellement s’évaporer des produits de finition appliqués sur les murs de nos pièces de vie. Certaines particules nocives pour la santé contenues notamment dans les peintures de synthèse se dégagent sur le temps de séchage plusieurs jours, et peut se poursuivre des semaines ou années dans certains cas. L’intérêt de fabriquer ses peintures maison est aussi de maîtriser les ajouts de produits composants ses peintures et de connaître leur effets sur la santé. Aussi pour bon nombre de peinture maison au naturel, les ingrédients utiliser ne sont pas nocifs.

Bon pour l’environnement : Les peintures naturelles sont bien souvent biodégradables et non polluantes pour l’eau et l’air. De plus l’usage de produits locaux pour fabriquer ses peintures, comme la farine, le terre, certaines ocres… permet de limiter le transport de denrées lointaines.

Bon pour le moral et le porte monnaie :

En général d’odeur et de texture agréable, on retrouve une grande satisfaction à appliquer une peinture que nous avons réalisé de notre propre chef. Ceci nous permet d’adapter au mieux notre décoration à l’ensemble d’un bâtiment et de personnaliser ses travaux.

Souvent bien moins chère que les peintures écologiques du marché et autres peintures en général, la peinture maison nous permet de réaliser des économies.

LES PEINTURES NATURELLES, Comment ?

Le support :

Avant de faire le choix de sa recette de peinture, il faut avant tout analyser son support. En effet bon nombre de recettes de peintures naturelles s’appliquent sur un support ouvert, un support permettant l’absorption de la peinture. C’est en général un support qui a un minimum de porosité.

Un support fermé, lisse et sans accroche, type vinyle ne sera pas un support où la peinture naturelle pourra s’appliquer. En ce cas, il faudra un liant acrylique (non écologique) qui permettra une application de peinture semi-écologique. (cf recette de peinture avec un liant acrylique)

Les composants :

Une peinture se compose de différentes catégories d’ingrédients qui sont :

La charge : elle épaissît le mélange, donne de la texture et de l’opacité à la peinture

Exemples  : la craie, pigments, les sables, les poudres marbre, la brique pilée, l’ardoise talc…

Le solvant  : il  rend la solution liquide, la dilue puis s’évapore au séchage

Exemples  : l’eau, l’alcool, le lait, les essences…

Le liant : il colle, accroche le pigment et fixe la charge

Exemples  : chaux, colle, œuf, caséine, huiles, cires, résines, acrylique, vinyles…

Les pigments : il colore la peinture

Exemples  : diverses ocres  et terres, les oxydes…

On distingue deux sortes de pigments :

Les adjuvants : ils sont facultatifs, ils peuvent améliorer la qualité de la peinture (réduire le temps de séchage, améliore la conservation, la résistance de la peinture…)

Exemples : sel d’alun pour son pouvoir fixateur, le savon comme agent mouillant, la cellulose comme rétenteur d’eau…

——————————————————

Références bibliographiques :

Pour compléter plus largement ces quelques bases et enrichir vos recherches afin de mieux vous lancer dans la fabrication de peintures naturelles maison voici quelques références bibliographiques :

Cahier de recette de la Marchande de Couleurs d’Anne-Marie et Jean-Claude Misset aux éditions Massin-Paris-2006

Préparation des supports pour peintures et enduits de Jean-Claude Misset aux éditions Massin-Paris

Techniques picturales anciennes de Jean-Claude Misset aux éditions Massin-Paris

Peintures et enduits bio de Bruno Gouttry aux éditions Terre Vivante-Mens-2010

Peindre et décorer au naturel Tome 1 et 2 de Nathalie Boisseau aux éditions Alternatives-Paris-2014

Enduits chaux et leur décor de Monique Cerro aux éditions Eyrolles-Paris-2011

Restaurer et décorer à la chaux de Michel Beauvais et Yves Robic aux éditions Flammarion-Paris-2013

J’entretiens mes boiseries par Bruno Gouttry aux éditions Terre vivante- Mens -2012

Ma déco saine et naturelle de Christelle Auzias et Pascal Greboval aux éditions Terre vivante- Mens – 2012

 

 

 


Oikos

Former

Informer

Éduquer