Oïkos écoconstruction
Informer, Former, Éduquer à l'Éco-construction / Éco-rénovation
Le chantier débute le 09/04/2017 et finit le 21/04/2017

Chantier collectif de printemps : bardeaux, pose de liteaux, pierres sèches

Notre association Helviorum qui porte le projet de l’archéosite Randa ardeca a pour vocation de faire découvrir l’histoire de l’Ardèche, pour la période du Ve-IVes. av. J.-C. pour le moment, d’une manière ludique et vivante. Le site est en construction sous les yeux du public, avec des médiateurs et des bénévoles en costumes d’époque, et en perpétuelle évolution.

Notre démarche se base sur les principes de l’Histoire vivante et de l’archéologie expérimentale. Aussi toutes nos constructions, reproductions d’objets, sont faits avec les savoirs et les techniques traditionnelles, souvent encore en usage jusqu’au siècle dernier.

Nous organisons plusieurs fois dans l’année des chantiers participatifs, où des bénévoles locaux ou internationaux se rencontrent et apprennent ensemble sur des techniques dites « anciennes », et utilisant des matériaux durables (bois, terre à bâtir, pierres sèches). Qu’ils soient des curieux et passionnés, des chercheurs, des étudiants, des artisans et faiseurs d’objets, tout le monde est le bienvenu sur nos chantiers.

 

Notre prochain chantier se déroule du 9 au 21 avril. Nous souhaiterions pouvoir diffuser notre annonce sur votre site.

Notre fonctionnement en chantier est le suivant : nous ne serons pas en costume pour le prochain chantier car le site ne sera pas encore ouvert au public.

L’hébergement peut se faire sur le site, en tente, sachant qu’à cette période le temps peut être rude. Les bénévoles peuvent aussi choisir de louer un gîte à proximité, à leur charge.

Les repas sont préparés et pris collectivement à la taverne, notre lieu de rassemblement quotidien. La participation aux repas est libre, toutefois nous demandons aux bénévoles de bien vouloir prendre en compte que les repas nous coûtent environ 7euros par jour par personne car nous utilisons des produits bio, le plus souvent locaux, et de qualité ( pour la viande par exemple).

Les douches sont rudimentaires ( solaires ), sachant que pour les moins frileux, la baignade dans la rivière au bord du site est possible. D’autres solutions peuvent être aménagées (arrangements avec les personnes en gîte, arrangements avec le personnel de l’archéosite habitant à quelques kilomètres).

Les toilettes sont des toilettes sèches.

Le temps de travail et le rythme sont libres. En général, nous démarrons tranquillement vers 10h, avec une pause vers 12h/13h, jusque 14h-14h30. Les journées se terminent vers 17h ou 18h, ou en fonction du temps, de la luminosité, de la motivation des bénévoles, de l’avancement des travaux.

L’Ardèche n’étant pas desservie par la SNCF, cette dernière a mis en place en réseau de bus. Nous pouvons récupérer nos bénévoles à l’arrêt le plus proche de l’archésite ( Ruoms ou Vallon Pont d’arc, ou les Vans).

Nous fournissons l’outillage, cependant si les bénévoles ont leurs propres outils, il peut être utile de les ramener afin qu’on augmente le nombre de postes. Il est conseillé de ramener un bon pantalon de travail, ainsi que des chaussures de travail.

Des sorties culturelles, à la charge de chacun, sont proposées les weekend, pour faire découvrir les autres sites naturels ou culturels de la région (bois de Païolive, Aven d’Orgnac, Caverne du Pont d’Arc…)

Je vous mets en lien notre nouveau site internet qui n’est pas complet car actuellement en construction : http://randaardesca.fr/le-projet/

L’ancien site est encore visible, si vous souhaitez le visualiser c’est ici : https://randaardesca.wordpress.com/le-projet/

Mélissa Flandrin pour Randa Ardesca


Agrandir le plan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oikos

Former

Informer

Éduquer